Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
03 Jan

La peur de l'avenir, l'absence de lecture, la maladie de notre génération.

Publié par Fatoumata Baloka Kaba  - Catégories :  #Poeme dedie aux enfants du monde

La peur de l'avenir, l'absence de lecture, la maladie de notre génération.

J’introduis mon article avec cette citation, une citation qui a été un cri de cœur pour moi, j’ai les larmes aux yeux en regardant la situation actuelle et à venir.

Voilà la fameuse citation : « Tout enfant atteint par le virus du plaisir de la lecture est vacciné contre l’échec scolaire. » d’Alexandre Jardin

L’auteur de la citation dit que l’enfant sera vacciné contre l’échec scolaire, moi, je dirai plutôt qu’il sera vacciné contre l’échec de la vie.

Un enfant qui lit est un enfant qui sera un adulte cultivé, déterminé et surtout sage.

La lecture nourrie l’esprit comme l’amour nourrit les cœurs et âmes.

Il est triste de remarquer, que de nos jours, les boites de nuits sont bien plus remplies que nos bibliothèques, qu’on paie plus pour les divertissements que pour la connaissance.

C’est déplorable de constater que notre génération a tendance à être une génération perdue, perdue dans quel sens ?

Une génération qui perd ses valeurs, sa culture, la mondialisation a été pour nous, les Africains une sorte d’esclavage, a quand est ce que nous serrons libérés frères et sœurs noirs ? Une totale LIBERTE !!!

Ajoutons une citation de Camus qui m’a beaucoup inspirée : « Tout ce qui dégrade la culture, raccourcit les chemins qui mènent à la servitude » Albert Camus

Essayons de définir ensemble la Culture, d’après le Larousse, la Culture : peut-être défini : comme l’enrichissement de l’esprit par des exercices intellectuels. En parlant d’exercice et enrichissement, je pense que la Lecture est le meilleur moyen d’enrichissement, la lecture favorise l’esprit critique de l’enfant et même un retour à soi, à sa tradition, tout est dans la lecture.

Quels sont les grands penseurs du monde qui ne dorment pas avec leurs livres ? Pour le but d’apprendre, être autodidacte. Prenons l’exemple du grand Ahmed Sékou Toure de la Guinée, un homme de Lettres, qu’un révolutionnaire et politicien.

Un tour en France, avec Jean Jacques Rousseau, l’auteur de Julie ou la Nouvelle Héloïse était un autodidacte, un homme qui adorait la lecture malgré sa vie instable.

Avec mon Brother Robert Nesta Marley que je n’oublierai jamais, pas seulement un penseur, il a plusieurs fois et continue à marquer le monde. Un autodidacte qui s’est formé lui-même et grâce à quoi ? Evidement ‘’la LECTURE’’

Je constate aussi que, des parents renvoient la faute à l’ETAT, mais au lieu de toujours renvoyer la faute, est ce que vous aviez essayé de pousser vos enfants ? Est-ce que vous aviez une fois pensé à acheter un livre à votre descendant en lui suivant de près ?

Mais mon Dieu !! L’ETAT ne peut tout faire, comme le dit le grand Gândhî (un sage évidement ami avec cette douce rose, la Lecture) dit : « Commence à changer en toi ce que tu veux changer autour de toi » Quelle sagesse !!

Commençons d’abord à encourager nos chérubins et ensuite blâmera l’ETAT, mais laissez-moi vous dire une chose, l’ETAT n’est pas idiot, il analyse leur peuple et prenne des décisions en fonction, qu’attendons-nous alors de montrer à l’ETAT que nous sommes des rebelles, et revendiquera nos droits s’il le faut, tout en remplissant nos devoirs.

Je ne pourrai finir de citer les biens faits de la lecture, mais regardons, tant de beauté dans la lecture que de miracle.

Les Lutter King, Malcom X Web Dubois, Maya Angelou, Hailé Sillasie, Thomas Sankara… tous avaient la lecture en communs.

Qui est ce qui deviendra grand sans pour autant passé par des étapes ? Doucement mais surement, nous, parents souhaitons tous avoir des Maya Angelou, Sankara, Web Dubois dans notre famille, donc créons en.

La plus grande influence des enfants sont leurs parents (lus quelques part) si nous sommes leurs plus grandes influences soyons de bonne, être parents, être responsable et prêt mentalement, physiquement que financièrement.

La question qu’on doit se poser, quel sort est réservé a une génération qui perd sa culture, une génération aspirant à réussir sans souffrir ? Une génération de facilité !!!

Quel sera notre avenir sans la lecture ?

Je vous remercie. FBK

La peur de l'avenir, l'absence de lecture, la maladie de notre génération.
La peur de l'avenir, l'absence de lecture, la maladie de notre génération.
La peur de l'avenir, l'absence de lecture, la maladie de notre génération.
La peur de l'avenir, l'absence de lecture, la maladie de notre génération.
La peur de l'avenir, l'absence de lecture, la maladie de notre génération.
La peur de l'avenir, l'absence de lecture, la maladie de notre génération.
La peur de l'avenir, l'absence de lecture, la maladie de notre génération.
La peur de l'avenir, l'absence de lecture, la maladie de notre génération.
La peur de l'avenir, l'absence de lecture, la maladie de notre génération.
La peur de l'avenir, l'absence de lecture, la maladie de notre génération.
Commenter cet article

À propos

Une femme libre dans sa pensée, refusant les préjudices et toutes formes d'injustices.Poète,activiste et féministe engagée. Fière d’être noire et du sang.