Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 Nov

Si, les hommes ne s’attardent pas sur les préliminaires, qu’attendent-ils de nous ? Pourquoi nous blâmer si la faute est partagée ?

Publié par Fatoumata Baloka Kaba  - Catégories :  #Poeme dedie aux Femmes battues.

Si, les hommes ne s’attardent pas sur les préliminaires, qu’attendent-ils de nous ? Pourquoi nous blâmer si la faute est partagée ?

Comme toujours, que serai-je ma vie sans votre Force !! Pour vous j’écris, et a nous la Fierté, le Respect et la Bravoure.

Il y a un moment de la vie, si nous ne mettons pas fin aux tabous, en discuter, les résoudre, ces tabous mettrons fin aux plaisirs, a la communication et le partage entre l’homme et la femme,

En Afrique, et partout au monde, toujours c’est nous la femme qui doivent prendre les pots cassées, toujours nous qui souffrons alors que la faute est partagée.

Nous avons plusieurs hommes qui se plaignent de la passivité de leurs conjointes, femmes. Ils se plaignent que les femmes n’éprouvent et refusent de prendre des décisions pour augmenter les plaisirs. Est-ce que vous vous êtes demandé pourquoi elles refusent ? Pourquoi elles ne le valorisent pas ? Pourquoi elles ne le réclament pas ? Et pourquoi elles ne ressentent presque rien ?

Tout d’abord, chez nous en Afrique de l’ouest, la plupart des femmes sont excisées. Si nous prenons l’exemple du Mali, de l’Ethiopie, ou de la Mauritanie, nous remarquons que ces femmes excisées n’ont pas de clitoris, ce petit bout qui sert à atteindre l’orgasme. S’il se permet de les couper en moitié, ou complètement le couper, Dites-moi, comment est-ce que vous pouvez attendre plus de mes sœurs, mes mères ?

C’est vrai qu’elles ne sont pas parfaites mais elles ne l’ont pas voulu, elles n’ont pas souhaitées être coupé et malgré ce fait, elles continuent à essayer, à aimer et partager avec vous.

Nous avons vingt-cinq erreurs que les hommes doivent éviter, nous cherchons tous la même chose, cela ne servira à rien de nous rejeter les fautes, pour vous trouver une excuse d’aller voir ailleurs.

Dans cet article, nous parleront des 5 grandes erreurs à éviter pour que la femme soit satisfaite, quand elle le deviendra, vous le deviendrez aussi.

Si l’amour est un acte sacré, de confiance comme le dit Coelho dans son œuvre intitulé The Manuscript Found in Accra : « …The act of surrender means : ‘’ I trust you’’ » Si cet union est un acte de confiance, je pense que les hommes doivent essayer de donner plus de temps à la femme (qu’elle soit une clitoridienne ou une vaginale) de savourer son plaisir.

Parlons de ces quelques erreurs : Les préliminaires bâclés, les manques de délicatesse, Les refus de faire durer les plaisirs, le fait de penser qu’au plaisir vaginal, et le fait de ne penser qu’a ses plaisirs avant tout.

1- Les préliminaires bâclés : La majorité des hommes le font même s’ils savent que leurs partenaires auront besoin de ses 15 minutes pour offrir un orgasme et un début de plaisir. Que la femme soit clitoridienne ou vaginale, elle aura besoin de ces 15 minutes pour animer ce feu en elle. Prenez votre temps si vous voulez bien que votre partenaire ressente, faites le ensemble, tendrement et sensuellement.

2- Les manques de délicatesse : Quand les hommes sont sous l’effet de la testostérone, il devient trop vigoureux et perdre leur délicatesse, la monter de la testostérone est une signe de virilité, de désir pour sa compagne mais ils doivent essayer de se contrôler. Mon message aux Reines, l’inaction n’a jamais servi alors essayons de lui assister, l’aider à se maitriser avec des caresses aussi.

3- Le refus de faire durer les plaisirs : je trouve égoïste de ne pas faire durer les plaisirs, si l’homme peut juste en 5 minutes avoir et atteindre son extase, la femme par contre, aura besoin d’un peu plus alors mes sœurs, si vous aviez un homme comme cela, la femme doit réclamer son droit, réclame le en lui expliquant le fonctionnement de ton corps. En prolongeant soit avec des caresses, les manuels ou autre…

Soyons Femme et demandons nos droits car si nous continuons à être passive, le monsieur cherchera à voir ailleurs. Les hommes sont nos Bébés et enfants alors éduquons les de la sorte.

4- Le fait de penser au plaisir vaginal : Tous les hommes sont obsédés par ce plaisir vaginal car il n’est pas du tout facile de l’atteindre, alors le monsieur cherche à être le héros qui a réussi à le donner, mais n’oublions pas le plaisir clitoridien et ne pas lui reprocher, aidons lui a comprendre que le plaisir n’est pas seulement le vaginal mais le clitoridien compte aussi.

Jamais blesser la fierté des hommes pendant ces actes, on peut lui faire comprendre sans pour autant lui blesser.

Et enfin le fait de ne penser qu’a ses plaisirs avant tout, chose vraiment à refuser, soyons pas égoïste dans nos relations. Si, en quelques minutes, les hommes arrivent à se rassasier, La femme par contre, aura besoin de plus de temps pour être rassasiée. Si les femmes ne sont jamais satisfaites, ne soyez pas déçus si, elle refuse, néglige ou ne réclame pas. Et on se dira : A quoi sert de manger si je ne suis jamais satisfaite ? Certainement j’aurai la paresse de me faire à manger.

Le message que nous les femmes, les excisées et les non, ce n’est pas en nous jugeant que nos problèmes seront résolus, il faut que chacun fasse son travail et par la suite, on essayera d’en parler pour résoudre les insatisfactions. Ce n’est pas en réfutant que tout deviendra rose, seulement qu’en dialoguant que le monde sera parfait.

Et pour vous les hommes, une conseille très importante, prenez votre temps, essayez de l’immortaliser. Et surtout ne vous focalisez pas sur le plaisir vaginal, rare sont les femmes qui atteignent d’après les statistiques, seulement 15 à 20% des femmes. Je vous inviterai de vous concentrer sur celui du clitoris (80%) et pour ces femmes qui n’en n’ont pas, je vous demanderai de vous concentrer sur d’autre partie du corps.

La Femme n’est pas responsable de tous les maux de la société, c’est vrai qu’elle est Mère alors elle aura besoin de soutien, La Femme est Amour, La Femme est Respect.

Je vous remercie. FBK

Si, les hommes ne s’attardent pas sur les préliminaires, qu’attendent-ils de nous ? Pourquoi nous blâmer si la faute est partagée ?
Si, les hommes ne s’attardent pas sur les préliminaires, qu’attendent-ils de nous ? Pourquoi nous blâmer si la faute est partagée ?
Si, les hommes ne s’attardent pas sur les préliminaires, qu’attendent-ils de nous ? Pourquoi nous blâmer si la faute est partagée ?
Si, les hommes ne s’attardent pas sur les préliminaires, qu’attendent-ils de nous ? Pourquoi nous blâmer si la faute est partagée ?
Si, les hommes ne s’attardent pas sur les préliminaires, qu’attendent-ils de nous ? Pourquoi nous blâmer si la faute est partagée ?
Si, les hommes ne s’attardent pas sur les préliminaires, qu’attendent-ils de nous ? Pourquoi nous blâmer si la faute est partagée ?
Si, les hommes ne s’attardent pas sur les préliminaires, qu’attendent-ils de nous ? Pourquoi nous blâmer si la faute est partagée ?
Si, les hommes ne s’attardent pas sur les préliminaires, qu’attendent-ils de nous ? Pourquoi nous blâmer si la faute est partagée ?
Si, les hommes ne s’attardent pas sur les préliminaires, qu’attendent-ils de nous ? Pourquoi nous blâmer si la faute est partagée ?
Si, les hommes ne s’attardent pas sur les préliminaires, qu’attendent-ils de nous ? Pourquoi nous blâmer si la faute est partagée ?
Si, les hommes ne s’attardent pas sur les préliminaires, qu’attendent-ils de nous ? Pourquoi nous blâmer si la faute est partagée ?
Commenter cet article

À propos

Une femme libre dans sa pensée, refusant les préjudices et toutes formes d'injustices.Poète,activiste et féministe engagée. Fière d’être noire et du sang.